RÉDUIRE AU TRAVAIL

Conseils et astuces pour mieux réduire au quotidien dans son milieu de travail

MON DÉFI DU JOUR

J'ADOPTE DE NOUVELLES HABITUDES AU TRAVAIL ET J'ENGAGE
MON ENTREPRISE À ADOPTER UNE POLITIQUE D'APPROVISIONNEMENT ÉCORESPONSABLE

 

En général, manger au restaurant et même se prendre un lunch à la cafétéria génère beaucoup plus de déchets que d’apporter son propre repas. Aujourd’hui, nous vous mettons au défi d’amener votre propre lunch zéro déchet fait maison, au travail! Favorisez un repas végétarien et/ou végétalien fait avec des aliments locaux et de saison. Une diète à base de viande gaspille 50 % plus d’énergie qu’une alimentation végétarienne. On laisse tomber les collations emballées de façon individuelle et on apporte ses propres ustensiles réutilisables.

 

Nous passons une partie importante de notre temps au travail. Il importe donc que nos attitudes et nos comportements au travail reflètent notre respect pour l’environnement. Vous voulez vous impliquer pour la réduction, alors prenez l’initiative et encouragez vos collègues et votre entreprise à adopter le virage vert. Et rappelez-vous qu’il est aussi bon de prêcher par l’exemple.

Quelques conseils pour commencer:

SUR PLACE AU TRAVAIL

  • Les produits en papier y compris les cartons, totalisent 70 % du flux de déchets moyen dans un bureau. Apprenez à utiliser le papier de façon économique en imprimant ou en photocopiant vos documents en recto-verso et en réutilisant vos vieilles feuilles pour en faire des blocs-notes.

  • Réutilisez le papier annoté d’un côté, pour imprimer vos documents internes
  • Utilisez du papier recyclé postconsommation et des cartouches d’encre récupérées ou réusinées
  • Réutiliser autant de fois que possible les trombones, cartables et dossiers.
  • Créez un programme de récupération des piles et adoptez des piles rechargeables pour les souris sans fil par exemple.
  • Fermez l’écran de votre ordi quand vous partez à une réunion ou avant de rentrer à la maison
  • Réduisez vos déplacements et privilégiez les conférences téléphoniques lorsque possible.
  • Organisez un audit des déchets générés par l’entreprise ou vous travaillez et trouvez des solutions pour réduire là où l’impact est le plus grand.
  • Utilisez des bacs de récupération indiquant clairement les matières qui doivent y être déposées et assurez-vous de leur accessibilité pour tous les employés.
  • Assurez-vous que les travailleurs chargés de l’entretien et de la maintenance respectent les règles de gestion des matières résiduelles édictées au sein de votre milieu de travail et assurez-vous que les produits nettoyants utilisés soient écoresponsables.

AU NIVEAU INFORMATIQUE

Quelques adresses pour vous aider dans vos bonnes résolutions :

Calculer son empreinte écologique

Le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) propose aux jeunes mais plus précisément aux familles, un outil de calcul très pédagogique de son empreinte écologique, qui tient compte de la réalité québécoise.

ICI on recycle +

Vous faites partie de ces industries, commerces et institutions (ICI) qui souhaitent être reconnus pour leurs brillants efforts écologiques. Inscrivez-vous dès maintenant!

Compensation co2 Québec

Compensation volontaire des gaz à effet de serre et outils de mesure de ses émissions

Insertech – Réparothons

Pour déjouer l’obsolescence programmée et donner une seconde vie à vos appareils informatiques et électroniques

Charmard stratégies environnementales

Accompagnement stratégique dans vos projets de gestion des matières résiduelles. Services de caractérisation des matières résiduelles. Conformité environnementale et réglementaire de vos activités, etc.

Il nous faudrait tout un chapitre pour parler de la pollution générée par les données et la circulation sur le Web. Sachez toutefois que selon le site du ministère des Ressources naturelles du Canada, « les centres de données consomment environ un pour cent du total de l’électricité consommée au Canada tous les ans, et leur demande continue d’augmenter. Environ la moitié de l’énergie consommée par un centre de données est consommée par des serveurs informatiques, et environ 40 % servent à refroidir ces serveurs [i] ». « Envoyer un courrier électronique de 1 Mo à 1 personne équivaut à la consommation directe de 25 Wh, soit 25 min d’utilisation d’une ampoule de 60 W. » (Source : Article de blogue Ville en Vert “Le troisième pays au monde et l’empreinte carbone des courriels”

Effrayant n’est-ce pas! voilà ce qui devrait vous stimuler à adopter de nouvelles habitudes :

  • Libérer votre boîte courriel régulièrement. Conservez les messages nécessaires et débarrassez-vous du reste
    (message passé, pourriels, publicités, etc.)
  • Installez un antispam dans votre logiciel de courrier
  • Désabonnez-vous des infolettres que vous ne consultez pas.
  • Videz régulièrement le cache de votre navigateur, les témoins (cookies) et l’historique de navigation…
  • Si vous utilisez le cloud, dites-vous qu’il faut beaucoup d’énergie pour emmagasiner toutes ces données.
    Évitez de garder des photos, vidéos ou documents inutiles sur vos espaces de stockage externes.

À LA CAFÉTÉRIA

  • Compostez les matières organiques dans le cadre d’un programme de compostage en milieu de travail et formez vos collègues ou employés afin de mettre en pratique les mesures préconisées.

  • Apportez votre lunch au travail et commencez par vous équiper d’ustensiles réutilisables pour éviter d’avoir recours aux modèles jetables. Il existe sur le marché de jolies petites trousses contenant : fourchette, couteau, cuillère, paille et serviette réutilisables en inox ou en bambou (évitez le plastique). Ajoutez-y quelques petits sacs de collations en tissus lavables et le tour est joué.
  • Organisez un service de frigo communautaire au travail ou chacun peut partager ses surplus de nourriture (lunchs cuisinés, fruits, légumes et collations en trop, etc.)

À L’EXTÉRIEUR DU TRAVAIL (congrès et déplacement) :

  • Évitez de distribuer des dépliants ou des objets promotionnels qui finissent le plus souvent aux rebuts. Privilégiez les solutions technologiques comme la clé USB pour transmettre de l’information aux visiteurs de votre kiosque. Vous avez alors en plus, le bénéfice de pouvoir personnaliser les informations que vous transmettez. Autre solution, prenez les coordonnées de vos visiteurs et transmettez-leur de l’information par courriel. Cela aura en plus le mérite de vous garder présent dans leur mémoire et de leur rappeler les coordonnées pour vous joindre.
  • Commandez en petite quantité des cartes professionnelles imprimées sur du carton recyclé ou ensemencé c’est-à-dire que l’on peut planter dans la terre et voir fleurir (eh oui c’est de plus en plus in!).
  • Ayez sur votre téléphone portable une photo de votre carte professionnelle. Durant une activité de réseautage, plutôt que de distribuer des cartes professionnelles, transférez la photo de votre carte à votre interlocuteur. Cela permet aux personnes rencontrées de conserver vos informations à portée de main et de réduire de beaucoup le nombre de cartes distribuées et gaspillées. Les cartes professionnelles USB permettent aussi de télécharger à l’attention de vos interlocuteurs des informations sur votre entreprise tout en évitant les coûts d’impression de dépliant ou de brochures. Il s’agit là d’une solution créative qui ne manquera pas d’attirer l’attention en plus de réduire la production de déchets.
  • Assistez à des formations sur l’organisation d’événements écoresponsables. Le Conseil québécois des événements écoresponsables offre de très belles formations sur le sujet et des outils pratiques pour calculer vos GES.

AU NIVEAU DES TRANSPORTS :

  • Encouragez les déplacements écologiques (marche, vélo, trottinette) et demandez à votre employeur d’aménager des espaces sécuritaires pour le rangement de vélos ou de trottinettes.
  • Réclamez de votre employeur des incitatifs à l’utilisation du transport collectif. (ex. subvention pour aider à financer l’achat de titre de transport en autobus et en métro)
  • Lors d’une mission à distance de votre bureau, privilégiez le train à l’auto ou à l’avion.
  • Si vous devez prendre l’avion, encouragez votre employeur à compenser pour vos déplacements en finançant la plantation d’arbres.
  • Organisez un service de covoiturage à l’interne à l’aide d’un babillard où les gens peuvent indiquer facilement leur trajet et le nombre de places disponibles dans leur auto matin et soirs ou lors des missions extérieures
  • Si votre entreprise offre un service de livraison, encouragez l’électrification de la flotte mobile. Renseignez-vous sur les subventions disponibles à cet effet.
AU NIVEAU DE L’APPROVISIONNEMENT

  • Privilégiez l’achat de produits durables, faits de matières recyclées.
  • Élaborez une politique d’approvisionnement écologique (voir guide ci-dessous)
  • Les déchets électroniques aussi représentent une grande part du flux des déchets générés par les sociétés et les entreprises. Une fois par an, organisez un service de réparothon et encouragez votre employeur à offrir les appareils désuets à des organismes aptes à les récupérer, les remettre à neuf et à les redistribuer.

CONSEILS POUR LES GESTIONNAIRES ET PROPRIÉTAIRES D’ICI

Si vous êtes le propriétaire d’une entreprise de produits et services, assurez-vous de :

  • – Réduire la quantité de matières nécessaires à la production de vos produits et services. Réduire la quantité d’énergie nécessaire à la
    production et la livraison de vos produits et services. Réduire les émissions de produits toxiques.
  • – Développer des produits recyclables.
  • – Optimiser l’utilisation de ressources renouvelables dans la production et la livraison de vos produits et services.
  • – Développer des produits durables et faciles à réparer.
  • – Développer des produits à usages multiples.
  • – Offrir des produits moins emballés

De nombreuses ressources sont disponibles et accessibles aux entreprises, commerces et industries qui souhaitent adopter des pratiques d’affaires plus écologiques. Certains programmes financent et récompensent les efforts d’entreprises qui veulent innover dans la pratique de gestion de leurs matières résiduelles. C’est le cas du programme Programme de reconnaissance ICI on recycle + de RECYC-QUÉBEC qui vise à reconnaître l’engagement et les pratiques innovantes des ICI dans le domaine de la gestion des matières résiduelles. Informez-vous.

Plus d’info sur différents sujets

«On peut recycler 97 % d’un appareil électronique, ici, au Québec»

Article de blogue de Ville en Vert

Guide de mise en place d’une politique d’achat responsable du CISO