RÉDUIRE À L’ÉCOLE

Conseils et astuces pour mieux réduire au quotidien dans son milieu scolaire

MON DÉFI DU JOUR

J'UTILISE UNE BOITE À LUNCH ZÉRO DÉCHET
ET JE M'IMPLIQUE POUR ET DANS MON ENVIRONNEMENT

Pour faire une boîte à lunch écologique, utilisez des contenants réutilisables. Évitez tout emballage individuel de boisson ou autres. Réduisez la portion des aliments qui sont systématiquement gaspillés et autant que possible mangez santé et végé.

Ajoutez à cela le défi personnel et collectif de monter ou de participer au comité environnement de votre établissement scolaire. Pour y parvenir, vous pouvez dans un premier temps vous renseigner auprès du Réseau des Établissements verts Brundtland ou auprès de l’organisme Enjeu. Vous pouvez aussi commencer un projet entrepreneurial avec l’organisation Ose Entreprendre et Fusion Jeunesse. Par exemple en aménageant votre cour d’école pour qu’elle soit plus verte, en encourageant votre école à composter les matières organiques, en organisant des activités de troc de matériels scolaires ou d’uniformes.

Si vous êtes un membre du personnel d’une école ou un étudiant, vous passez plus de temps à l’école que nulle part ailleurs, au moins durant les sessions scolaires. Les établissements d’enseignement en général sont des endroits où se réunissent plusieurs personnes et où par définition peuvent être générées de grandes quantités de déchets. Si on vous enseigne la réduction à l’école, alors il n’y a pas de meilleur endroit pour commencer à mettre ces leçons en pratique.

À la cafétéria…

  • La plupart des déchets produits à la cafétéria de votre école peuvent probablement être réduits.
  • Évitez l’utilisation de couverts et d’ustensiles jetables. Refusez le plastique;
  • Recherchez dans votre milieu l’organisation qui pourrait effectuer le compostage des résidus de préparation de vos plats (pelures de légumes, coquilles d’œufs, etc.), ou amorcez l’activité dans votre école en travaillant avec la direction de votre école à l’adoption d’une solution de compostage;
  • Et tant qu’à y être, pourquoi ne pas vous lancer dans le vermicompostage? Cela permet d’effectuer du compostage à l’intérieur, à l’aide des vers eisenia foetida. Ces vers mangent et transforment en compost l’équivalent de leurs poids en résidus de la cuisine chaque jour. Renseignez-vous;
  • Demandez à votre établissement de mettre à la disposition des étudiants et des employés des couverts et des ustensiles réutilisables ou au moins faits de matières compostables.
  • Aménager sur le terrain de l’école une serre pour cultiver des légumes et des fruits bio et créer des jardins d’horticulture ou le compost produit pourra être utilisé. On vous conseille la lecture de cet article pour vous inspirer : Cultiver des légumes à l’école: l’effet de serre à son meilleur!

Conservation de l’eau et autres ressources…

  • Placez des affiches de sensibilisation dans les salles de toilette pour inciter le personnel et les élèves à bien fermer les robinets et à n’utiliser que la quantité requise de papier essuie-main. Notez que plusieurs papiers essuie-main sont compostables! Vérifiez auprès du service d’entretien de l’école.
  • Demander l’installation de séchoirs pour éviter complètement l’usage de papier essuie-main;
  • Assurez-vous que la formation du personnel responsable de l’entretien, de la maintenance et de la cuisine est adéquate afin qu’il soit en mesure de poser des gestes responsables en regard de la réduction des déchets et de la préservation de l’énergie et des ressources.

Vous avez envie d’initier un Comité vert à votre école?
Excellente idée! Ceci animera votre environnement et encouragera les autres étudiants aussi à s’impliquer.
Ensemble, vous pourriez prendre la responsabilité de :

  • Surveiller la cueillette de contenants recyclables dans les classes;
  • Réaliser un audit des déchets générés à votre école et proposer des solutions pour réduire là où cela a le plus d’impact;
  • Sensibiliser la population étudiante à la nécessité de récupérer et de recycler et aux bonnes façons de le faire;
  • Organiser une semaine sans déchet pour souligner la Semaine québécoise de réduction des déchets;
  • Planter des arbres sur le terrain de l’école. Vous pourriez organiser un évènement spécial de plantation d’arbres en lien avec le papier utilisé par l’école chaque année;
  • Selon Statistiques Canada, chaque Canadien mettrait à la poubelle plus de 180 kilos de nourriture par année. Quel meilleur endroit que l’école, le cégep ou l’université pour mettre en place un système de frigo communautaire! Il suffit de trouver un frigo et de l’installer dans un endroit stratégique (à la cafétéria par exemple). Ensuite, il suffit de faire la promotion de votre initiative en invitant la population étudiante et les employé(e)s à y déposer leurs surplus de nourriture, comme des plats cuisinés, des collations en trop, des fruits et des légumes bientôt trop mûrs que vous gardez en trop grande quantité, etc. L’accès au frigo est communautaire et gratuit. Pour bien réaliser cette activité, certaines règles doivent être respectées. Consultez le site d’environnement jeunesse et le site sauve ta bouffe pour en apprendre davantage;
  • Organiser un réparothon et inviter la communauté étudiante à venir porter leurs appareils défectueux ou brisés afin de leur donner une deuxième vie. Vous pouvez organiser un réparothon avec l’organisme Insertech spécialisé dans la récupération et la réparation de matériel informatique qui vous offre gratuitement ce service directement à votre établissement scolaire. Consultez le guide d’organisation d’un réparothon réalisé par l’organisme;
  • Les universités et les cégeps sont des lieux de prédilection pour réaliser des swaps party! Il s’agit d’activités de troc qui favorisent le réemploi. On échange un morceau de vêtement pour en obtenir un autre. Essentiellement basé sur le principe de l’échange, il permet de détourner de l’enfouissement un certain pourcentage de textiles tout en offrant aux étudiant(e)s une manière simple et économique de se procurer de nouveaux vêtements. Rappelons qu’au Québec, chaque personne jette en moyenne 24 kg de vêtements par an, soit 190 000 tonnes. Moins de 40 % du textile québécois est à ce jour récupéré. Alors à quand votre prochain swap?
  • Organiser des collectes de vêtements, de bijoux, d’équipement de sport et d’autres articles usagés et les revendre dans un bazar de trouvailles une ou deux fois l’an, par exemple. Vous pourriez aussi, en partenariat avec des organismes comme Ose Entreprendre, monter de beaux projets et réaliser un peu plus facilement vos objectifs de réduction et de récupération.
  • Rendre les événements sportifs ou rassemblements scolaires plus éco-responsables. Consultez le CQEER (Conseil québécois des événements éco-responsables) pour savoir comment vous y prendre.

Quelques adresses pour vous aider dans vos bonnes résolutions :

Calculer son empreinte écologique

Le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) propose aux jeunes mais plus précisément aux familles, un outil de calcul très pédagogique de son empreinte écologique, qui tient compte de la réalité québécoise.

Réseau des Établissements verts Brundtland
Pour obtenir une certification écoresponsable de votre école ou des conseils avisés.

Enjeu

Ose entreprendre

Fusion jeunesse

Insertech – Réparothons
Pour déjouer l’obsolescence programmée et donner une seconde vie à vos appareils informatiques et électroniques

Jardinons à l’école

Pour vous aider à définir un projet pédagogique de jardinage à l’école.

Le vermicompostage
Comment s’y prendre de façon efficace et où trouver ce qu’il faut pour commencer

Plus d’info sur différents sujets

Vidéos

Le cycle de vie d’un sac de plastique

Le recyclage des cartons dans
les écoles du Québec

5 Trucs pour la planète |
Un lunch zéro déchet

Articles de presse

Comment organiser un swap de vêtements en ville

Sauvons nos fournitures scolaires pour une fin d’année zéro déchet !

La classe zéro déchet… pour les professeurs des écoles