RÉDUIRE À LA CUISINE

Conseils et astuces pour réduire en cuisinant

MON DÉFI DU JOUR

J’ACHÈTE EN VRAC ET JE METS MON BAC BRUN AU RÉGIME

Pour beaucoup de gens, le passage au magasinage en vrac peut paraître difficile et complexe. Prenez le temps de penser aux économies que vous pourriez faire et surtout à l’impact que cela aura sur votre empreinte écologique et vous verrez que le jeu en vaut la chandelle. De nos jours, il existe des tonnes d’outils, des commerces locaux ou en ligne, des applications pour faciliter votre transition. Prenez connaissance des conseils ci-dessous et commencez tranquillement, un élément à la fois, à changer vos habitudes. Profitez-en pour initier les plus jeunes. Une fois l’habitude établie ce sera pour eux une seconde nature.

Ce n’est plus un secret pour personne, la cuisine est sans aucun doute la pièce de la maison où l’on génère le plus de déchets à l’année. Il y a d’abord les emballages des produits et des denrées alimentaires, mais il y a surtout le gaspillage de nourriture qui dans beaucoup de cas pourrait être évité.

Un soir, durant le souper, prenez le temps d’en discuter en famille et impliquez tout le monde, du plus petit au plus grand, dans la réflexion. Observez, revoyez vos habitudes et faites ensemble une petite liste des choses que vous seriez prêt à changer à court et à long terme pour réduire vos déchets dans la cuisine.

Avant même de parler de nourriture, pensons aux différents éléments qui génèrent des déchets dans notre cuisine et essayons d’opter pour des solutions alternatives.

L’ABC d’une cuisine écolo

Le premier conseil pour avoir une cuisine écolo est de réduire et éviter tout ce qui est jetable et en plastique.

  • Si votre premier réflexe le matin est de vous faire un bon café et que vous utilisez une machine à capsule style Nespresso, Keurig ou Tassimo, vous pouvez maintenant remplacer vos capsules jetables difficilement recyclables et extrêmement dommageables pour l’environnement par une capsule rechargeable en inox compatible à votre machine. Si vous possédez une machine traditionnelle, vous pouvez là aussi remplacer votre filtre à café en papier par un filtre réutilisable en tissu de coton ou de chanvre bio, lavable. Il en existe aussi en acier inoxydable.
  • Amateur de thé? Remplacez les sachets de thé par la traditionnelle boule de thé ou infuseur à thé et achetez vos feuilles de thé en vrac. Vous aurez ainsi le loisir de créer vos propres combinaisons parmi les arômes disponibles et même d’y ajouter des épices. L’art de se faire plaisir tout en étant écologiquement responsable!
  • Vous êtes le genre à commander vos plats plutôt que les cuisiner vous-même, pensez lors de votre commande à refuser systématiquement tous les ustensiles jetables (coutellerie, paille et baguettes). Et oui! les baguettes aussi. Car même si elles sont faites de bois ou de bambou, les baguettes jetables sont aussi un fléau pour l’environnement. Participant à la déforestation, ces baguettes éphémères ne sont généralement ni compostées ni recyclées. En Chine, on estime à près de 20 millions le nombre d’arbres abattus annuellement pour arriver à produire environ 80 milliards de paires de baguettes par an. Si vous tenez quand même à manger avec des baguettes, utilisez des baguettes réutilisables. On en trouve même en aluminium.
  • Pour conserver vos aliments, on vous recommande d’oublier les pellicules en plastique ou en aluminium et d’adopter des couvre-plats en tissu ou des pellicules fabriquées en tissu et cire d’abeille. Si l’envie vous prend d’être créatif, vous pouvez même les fabriquer. Voilà d’ailleurs une belle idée de bricolage en famille. (voir tuto)
  • Pour la vaisselle, oubliez les éponges traditionnelles et optez pour un Tawashi. Venues du Japon, ces éponges se tricotent, ou bien se fabriquent en tissant entre eux des lanières de vieux tee-shirts ou de vieilles chaussettes. Une manière amusante de réemployer les chaussettes orphelines qui traînent. Facile à faire vous vous amuserez à en créer de toutes les couleurs. Suivez le tuto! Lorsqu’elles sont trop sales, on les met dans la machine laver et on repart pour un tour. Autre solution, les éponges Luffa. Ces éponges naturelles sont fabriquées à partir d’une courge! Totalement biodégradables, elles sont souples et délicatement abrasives, faciles à utiliser et à entretenir. Utilisez-les pour nettoyer vos fruits et légumes ou pour laver la vaisselle. Elles n’égratignent ni l’acier inoxydable ni le téflon. Vous pouvez aussi utiliser une brosse à vaisselle en bois de hêtre et fibres végétales à tête rechargeables. Idéale pour éliminer la saleté tenace de la vaisselle sans la rayer.
  • Quant aux produits nettoyants, on vous recommande des produits naturels moins dommageables pour l’environnement et tout aussi efficaces. La gamme de produits Planette est à découvrir. Les produits de cette petite entreprise familiale sont fabriqués dans un atelier zéro déchet par des mamans et pour les familles d’ici. Vous pouvez aussi à l’aide de quelques bonnes recettes fabriquer vous-même vos produits nettoyants. On vous recommande le site des «Trappeuses» véritable mine de renseignements où vous trouverez différentes recettes.

Le magasinage en vrac, votre alternative #1

Pour éviter de produire des déchets en cuisine, il faut aussi éviter d’en ramener. voilà pourquoi l’achat en vrac est à privilégier. Visitez les pages vertes ou circuit zéro déchet pour retrouver la liste des magasins en vrac dans votre secteur.

  • Pour magasiner en vrac on utilise un sac en maille ou cabas pour les légumes, des bocaux en verre pour les Riz, graines et légumineuses.
  • De nombreuses épiceries à grande surface proposent aussi maintenant des sections en vrac. N’hésitez pas lorsque vous magasinez votre fromage ou vos charcuteries dans les marchés d’alimentation comme Métro, IGA, Provigo et autres à demander d’utiliser vos propres contenants. Certains acceptent d’emblée d’offrir le service.
  • Si vous n’êtes pas le genre à vous promener avec vos bocaux alors on vous propose de faire votre épicerie en ligne dans des entreprises qui offrent des produits frais, locaux, biologiques et responsables. Le marché des fermes Lufa offre un service de livraison de paniers 12 mois sur 12. Les produits alimentaires diversifiés sont offerts dans plusieurs régions du Québec. Pionnière dans le monde de l’agriculture urbaine avec des serres sur toit, Lufa cultive ses propres légumes bio et fait appel à des fournisseurs locaux pour l’offre d’autres produits. L’entreprise utilise une flotte de véhicules électriques pour son service de livraison à domicile. Une belle façon de réduire votre empreinte écologique et de profiter de produits frais à l’année.
  • Si vous trouvez un peu chère l’offre de fruits et légumes et que vous voulez en plus lutter contre le gaspillage alimentaire, une bonne alternative est d’opter pour des produits moches ou imparfaits. « Les fruits et légumes moches sont des aliments qui ne rentrent pas dans la norme de calibrage de la grande distribution. Ils sont souvent difformes ou plus gros, et ne sont pas vendus avec les fruits et légumes “sans défaut” des supermarchés ». (Source Wikipédia). Le réseau Seconde vie offre des paniers de légumes de deux types : des moches et des surplus d’inventaire. Les paniers sont à 99 pour cent sans emballage, et sont certifiés bio. Il existe différents points de chute. Pour l’instant ils ne livrent que dans le grand Montréal (Île, Rive Nord et Sud), mais le réseau risque de s’agrandir.

Bien manger, moins gaspiller !

Maintenant que nous avons pas mal fait le tour des objets utilisés en cuisine et que l’on a réduit au moins de moitié votre poubelle à déchets, concentrons-nous sur le facteur qui en produit le plus : les déchets alimentaires.

Prenons le temps de regarder un peu les chiffres pour bien comprendre le problème.

  • Au Canada, 58 % de la nourriture est jetée tout au long de la chaîne alimentaire, de la fourche à la fourchette, pour un total de 35,5 millions de tonnes.
  • 63 % des aliments jetés sont encore propres à la consommation;

  • Les 2,2 millions de tonnes d’aliments gaspillés au Canada représentent 9,8 millions de tonnes équivalents de CO2, soit l’équivalent des émissions de 2,1 millions de voitures.

  • Un ménage canadien moyen gaspille 140 kg de nourriture chaque année, ce qui représente une perte annuelle de 1 100 $;

  • À l’échelle du pays, ce sont près de 2,2 millions de tonnes d’aliments comestibles qui sont jetés chaque année, une perte qui se chiffre à plus de 17 milliards de dollars;

(Source : RECYC-QUÉBEC)

Impressionnant n’est-ce pas? Pourrions-nous prétendre pouvoir changer les choses?

Absolument! en consommant mieux et en gaspillant moins.

Nos conseils pour moins gaspiller !

On le sait, manger fait appel à nos émotions et à nos sens.

  • Premier conseil : évitez de magasiner vos denrées alimentaires à l’aveugle. Faites une liste d’épicerie et essayez de vous en tenir à ce dont vous avez besoin. Ne magasinez jamais le ventre vide. La faim provoque des émotions et encourage les tentations inutiles.
  • Faites d’abord l’inventaire de votre frigo et de votre placard, ce qui vous reste, ce qui va bientôt expirer, ce que vous avez oublié dans le fond du placard et que vous souhaitez utiliser cette semaine. Ensuite à partir de ces éléments, recherchez des recettes savoureuses et créez un menu équilibré pour la semaine. Pour finir, complétez la liste des choses à acheter en y ajoutant uniquement les produits qui vous manquent pour réaliser vos recettes. Sans même vous en rendre compte, vous venez d’économiser au minimum un tiers de votre budget hebdomadaire d’épicerie.
  • Sur le site Glouton.ca, un moteur de recherche connecté aux aubaines de supermarchés, vous trouverez de nombreux outils pour vous faciliter la tâche comme le « vide frigo » (vous permet de trouver de l’inspiration avec ce qu’il vous reste à la maison. Vous n’avez qu’à ajouter des ingrédients et Glouton se chargera de vous offrir des suggestions parmi leurs 18 268 recettes en inventaire) ou « l’économiseur » (vous pouvez sélectionner vos supermarchés et l’économiseur vous proposera les recettes les plus avantageuses selon les rabais de la semaine.).
  • Dans une version plus old school, on vous propose le planificateur de repas de la Fondation OLO aussi ultra efficace pour lutter contre le gaspillage alimentaire.
  • Une fois que cette liste est prête, c’est le temps de magasiner en vrac en privilégiant aussi les invendues, légumes et fruits imparfaits, les surplus d’inventaire que mettent à disposition la plupart des marchés d’alimentation. Certaines applications vous permettent d’accéder à ces produits facilement. Ex : Flash food, Food hero
  • Pour bien conserver vos aliments et éviter de jeter avant même d’avoir consommé, quelques règles de base s’imposent. On vous invite à visiter le site «J’aime manger pas gaspiller»1 qui vous offre toutes les astuces nécessaires pour bien conserver vos aliments et tout utiliser. Votre bac brun sera heureux de souffler un peu.

En conclusion réduire dans la cuisine est d’abord et avant tout une question de gros bon sens et de volonté. Même avec un minimum d’efforts il est possible de réduire notre empreinte écologique et d’adopter de meilleures habitudes. Il suffit de commencer un jour et un geste à la fois.

  1. J’aime manger, pas gaspiller Canada s’inspire d’une campagne éprouvée qui a vu le jour au Royaume-Uni à l’instigation du Waste and Resources Action Programme (WRAP). En cinq ans, cette campagne est parvenue à réduire de 21 % le gaspillage alimentaire et à faire économiser aux consommateurs britanniques l’équivalent de 23 milliards de dollars canadiens (15 milliards de livres sterling)

Quelques adresses pour vous aider dans vos bonnes résolutions :

Calculer son empreinte écologique
Le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) propose aux jeunes mais plus précisément aux familles, un outil de calcul très pédagogique de son empreinte écologique, qui tient compte de la réalité québécoise.

Sauve ta bouffe
Pour s’alimenter de façon locale et végétalienne.

NousRire
Groupe d’achat d’aliments biologiques et écoresponsables en vrac partout au Québec

Réseau des fermiers de famille
Regroupement de producteurs locaux biologiques qui vous permet de recevoir, été comme hiver, des paniers de légumes bio et locaux livrés près de chez vous

Fermes Lufa
Commande en ligne et livraison a domicile de paniers d’épiceries, fruits et légumes, produits en vrac, etc. Bio et écologiques

Seconde vie
Fruits et légumes moches et surplus d’inventaire.

La transformerie
Organisme à but non lucratif qui propose des succulentes conserves réalisées à partir de fruits et légumes invendus en épicerie.

Bonapp
Réseau de frigos communautaires pour partager ses surplus

Flash Hero

Permet aux consommateurs de recevoir des rabais sur des aliments qui approchent de leur date de péremption

Food hero
Application qui met en contact les marchands et les consommateurs dans le but de vendre les aliments en surplus qui, autrement, finissent à la poubelle.

Plus d’info sur différents sujets

Vidéos

4 Produits écolos pour bien nettoyer sa maison

La Transformerie, ou l’art d’enrayer le gaspillage alimentaire

6 conseils pour éviter le gaspillage alimentaire