skip to Main Content
2017 05 23 JADHERE BanPublicationFacebook 1200x627

Faire sa part pour réduire la consommation de sacs de plastique

Le 22 avril 2018 est la date butoir pour l’entrée en vigueur du bannissement des sacs de plastique à usage unique sur le territoire du Grand Montréal. C’est plus de 50 % de la population du Québec qui est visé par cette mesure de réduction à la source. L’équipe de la Semaine québécoise de réduction des déchets (SQRD) est fière partenaire de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), instigatrice de ce projet inspirant et de la campagne « Je fais ma part ».

Les nombreux impacts des sacs de plastique

Ils sont petits mais ils ont de grands impacts. Au Québec, entre 1,4 et 2,7 milliards de sacs d’emplettes, principalement des sacs de plastique, sont distribués chaque année, et leur taux de récupération est de 14%.

Source : site Internet de la Communauté métropolitaine de Montréal (www.cmm.qc.ca)

Des chiffres clés permettent de mesurer l’ampleur des impacts environnementaux : un sac de plastique prend une seconde à produire, est utilisé en moyenne 20 minutes et prend jusqu’à 1000 ans pour se décomposer!

De plus, selon Ocean conservacy, les sacs de plastique seraient au 2e rang des déchets les plus meurtriers que l’on retrouve dans les océans.

Print

Sachant qu’en plus de se retrouver à l’élimination, une partie des sacs de plastique se retrouve dans les océans et de la nature, et nuit aux écosystèmes… Il est bienvenu d’agir afin d’en réduire la quantité!

Comment faire sa part?

Au niveau individuel, nous pouvons faire notre part au quotidien en ayant le réflexe d’apporter nos sacs réutilisables à l’épicerie. C’est une action concrète de réduction à la source que l’on peut mettre en œuvre dès aujourd’hui!

Mais il est aussi possible d’en faire plus. La Communauté métropolitaine de Montréal invite les citoyens, citoyennes, les organisations et les municipalités à s’engager officiellement à faire leur part dès maintenant. Il suffit d’adhérer à la campagne Faire sa part en remplissant le formulaire en ligne.

De nombreuses organisations et de nombreux citoyen(ne)s se sont déjà engagé(e)s à faire leur part.

Ensemble, faisons partie de la solution. Faisons notre part!

Psst! N’hésitez pas à suivre la campagne de la CMM sur les médias sociaux : #fairesapart et à diffuser dans votre réseau!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top